29/09/2004

Comme un aimant ...

Hier je n'ai pas peu resister je lui ai passé un coup de fil, encore une fois répondeur. je lui laisse ce message :
 
Bonjour, en fait je t'appelle, pour savoir comment tu va, pour prendre de tes nouvelles, pour entendre ta voix, car j'ai peur de l'oublier. Si tu veux me donner de tes nouvelles ne te gene pas, je t'embrasse enfin si je peux encore...
elle me réponds dans l'apres midi avec un texto :
Salut, je vais bien, merci de prendre de mes nouvelles. j'espere que toi aussi. Avec mon nouveau taff, j'ai plus le temps, bizz a plus...
je lui réponds :
ouais ouais je vais bien...
Je lui renvoi :
embrasse bébé nounours de ma part elle me réponds : lol ok d'ac je l'embrasseré pour toi..
Plus tard je lui ecrit : en cas de besoin passe sur mon nouveau numéro, l'ancien est tout pourri, le portable marche plus bien, la batterie est naze, il a eu " une grosse saison" il est faitgué, enfin tu le connais.... elle me réponds : ok envoi moi ton numéro par sms svp merci ...
 
Mais pourquoi je l'ai rappellé ? a chaque fois, comme un aimant tout m'attire vers elle. Même le sort s'achargne: je passe par le boulevard de dunkerque le matin pour aller bosser, et par la mole de lille... tout s'acharne...
Dieu que que de simple mots aussi banal, peuvent faire mal. Comment est elle passé en 15 jours, de promesses, et de mots d'amours, de lendemain de miel, de vie commune , de gosse même, a des mots aussi banal, sec tranchant....
Comment est-elle passé aussi vite a autre chose ? elle a changé, changé d'avis comme elle dis. Et moi je continue comme un sombre con que je suis, chaque jours a l'aimer de plus en plus .....
 
cette nuit encore : u make me so hurt ! ti voglio tanto benne ( pas de réponse)
 
Ce matin encore : passe une bonne journée , je t'embrasse, elle me réponds dans la minute : merci toi ausi bizz ....
putain comme j'ai eu envie de lui répondre , mais putain je t'aime comme un malade, parle moi dis moi ce qu'il ya eu, au lieu de faire semblant de rien comme ca... mais non, j'ai simplement répondu : ouai on va essayer ...
 
putain d'aimant !

09:33 Écrit par un mot ? .... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.